Acupuncture. Principes et théories en médecin Chinoise.

Introduction.

L’acupuncture est une médecine.

Son fonctionnement est déterminée par une physiologie, une physiopathologie et une approche du malade par rapport au monde extérieur qui lui est propre.

Elle ne se limite pas à l’utilisation d’aiguilles insérées dans la peau mais utilise également des massages, des postures, des mouvements respiratoires, des interventions chirurgicales et des médicaments.

C’est une science qui se base sur un regard de l’homme et une approche qui est différente de de la médecine contemporaine. Ces deux médecines ne devant pas s’opposer.

Grands Principes et lois fondamentales.

L’homme est un reflet de l’univers. Connaître l’homme c’est connaître l’univers et ses lois. L’acupuncture est l’application sur l’homme du modèle de toute vie décrit dans les sciences traditionnelles. Ce modèle est en perpétuel mouvement dans le temps et dans l’espace. ce modèle décrit une sorte d’équilibre dont les différents éléments sont en perpétuel changement, tout en étant dans leur globalité en équilibre. L’acupuncture permet d’aider l’homme à  maintenir sont propres équilibres dans cet ensemble.

Deux bases fondamentales : les nombres et la dialectique.

Le nombre est une representation symbolique du monde. Il y en a 10

La dialectique est le principe qu’il n’existe pas d’unité durable sans que coexistent deux termes opposés et complémentaires dont l’un est YIN par rapport à l’autre YANG.

Le principe BINAIRE

On ne peut pas parler de Yin sans Parler de Yang, Cette dualité est le principe de la vie, et l’un n’existe pas sans l’autre.

Le Yin Nait du Yang et le Yang du Ying. Le Yin va au Yang et inversement. Le Yin agit sur le Yang et inversement.

En Médecine traditionnelle chinoise, la physiologie de l’homme reflète cette dualité :

L’homme est constitué d’un corps physiques (YIN) et d’une enveloppe énergétique extérieure invisible (YANG). A l’intérieur de son corps il existe  des réseaux de transport d’énergie immatériels : les méridiens (Yang) et matériels : des vaisseaux sanguins (YIN).

Le TERNAIRE : le Ciel, la terre et l’homme. (nombre 3)

Ce concept est nécessaire pour « la création ». ce n’est pas la vie mais il est necessaire à la création de la vie.

En physiologie humaine le principe ternaire permet :Y

de séparer le corps en trois partie : tête et membres supérieurs (le ciel), le tronc (homme) et les membres inférieurs (la terre).

De séparer les 3 souffles énergétiques : Yuan (le ciel), Zong (l’homme) et Jing (la terre).

Le QUATERNAIRE : les quatre états, les quatre plans de manifestation.

Traditionnellement les 4 éléments sont la terre, l’eau, l’air et le feu. Ils sont nécessaires avec le ternaire pour qu’apparaissent la vie.

La tradition chinoise caractérise les 4 états de la matiére avec la dualité du Ying et du Yang en les associant 2 par 2 : Yang + Yang : le Taï Yang, Yin + Yin le Taî Yin, Yang + Ying : le Shao Yang et Ying + Yang : le Saho Yin

Le Yang est associée au Chaud, à l’humide et au mouvement.

Le Yin au froid, au sec et à l’immobilité.

Toute vie doit se dérouler simultanément selon 4 plans d’existence :

Yang + Yang : transcendantal

Ying+ Yang : psychique et énergétique

Yang + Ying : somatique et matériel

Ying + Ying : potentiel et principiel

Le QUINAIRE : Les 4 éléments centrés et les 5 mouvements.

Deux significations différentes :

4+1 représentent l’individu et ces 4 éléments, sa vie avec ces éléments fondamentaux

3+2 représentent les 5 mouvements qui interagissent avec l’individu. Il représente l’influence de l’extérieur (macrocosme) sur l’individu le microcosme.

on comprend qu’une pathologie venant de l’individu et une pathologie liée à une intervention extérieure seront traités de manière différente.

Le SENAIRE : Les trois Yin et les 3 Yang, les six entrailles curieuses, les six énergies, les hexagrammes.

4+2 les 4 éléments et leur centre dédoublé pour le le lieu et la source de vie.

5+1 les 5 mouvements centrés

6 est également l’origine et le devenir de la vie.

Les 6 entrailles sont représentées par l’os et la moelle (noyau immortel et contenu) entre lesquelles circulent l’élément feu sous forme liquide nommé la bile. Les 3 champs de cinabre (liqueur d’immortalité) situé au niveau pelvien, cardiaque et crânien (champ de cinabre inférieur, moyen et supérieur).

Les hexagrammes sont des constructions de 6 traits superposés représentant 64 évolutions possibles  d’un phénomène.

6 est la synthèse des activités de l’homme engendré par la Terre sous l’action du ciel.

La médecine chinoise recherche à décrire les situations dans leur dualité Yin/Yang. Il existe donc trois termes Yin et Trois terme Yang. Toute manifestation de la vie de l’homme répond nécessairement à un de ces 6 termes. Ainsi tout phénoméne répond à un de ces 6 termes au niveau de l’homme et résonne sur le méridien du meme nom et émerge au niveau d’un des points de ce méridien. Les méridiens sont des lieux ou résonnent certaines activités du corps ,il n y a pas de support physique à  ces méridiens.

Les 3 termes Yin sont le Taï Yin, Le Shao Yin et le Jue Yin

Les 3 termes Yang sont Le Taï Yang, Le Shao Yang et Le Jue Yang (Yang Ming)

Le SEPTENAIRE

7 est le nombre nécessaire pour aller au bout d’une création

4 pour les éléments + 3 pour la création.

L’OCTONAIRE: la troisième dimension, les trigrammes, la transmission de la vie.