Lombalgie à distance de l’accouchement MEDECIN ABONNE

Selon cette étude relativement ancienne, 37 % des femmes ayant accouchées souffrent encore de lombalgie dans les 12 à 18 mois suivant l’accouchement (1).

La lombalgie commune post accouchement est liée aux modifications de posture  de la  période de grossesse et du changement brutal de cette dernière pendant et après l’accouchement. Des mesures de kinésithérapie et/ou d’ostéopathie suffisent à contrôler ces lombalgies dans la plupart des cas.
Dans certains cas ces lombalgies ne sont pas résolutives voir s’aggravent avec le temps. Deux situations doivent attirer l’attention :
la réalisation d’une péridurale à viser antalgique et la césarienne.

Péridurale

douleurs chroniques par lombalgie chronique post péridurale

 

 

 

 

Dans certains cas,  dans l’année suivant l’accouchement une patient peut décrire une douleur sourde au niveau lombaire, de la crête iliaque irradiant parfois vers le pli inguinal.
Cette douleur est souvent asymétrique.
L’examen clinique de la patient retrouve au toucher de la peau une dysesthésie parfois nette de la zone douloureuse (les troubles s’étendent en tache d’huile autour du point d’entrée de la péridurale).
Le pincé roulé de la peau dans la zone ou a été posé la péridurale est douloureux et déclenche des décharges électriques signant le caractères neuropathique de cette douleur.
Le traitement de la zone cutanée et sous cutanée correspondant au trajet de l’aiguille de Tuohy (aiguille utilisée pour poser la péridurale) permet de confirmer le diagnostic et d’effectuer le traitement.

Cette description est une constatation clinique sur plusieurs patientes, la fréquence de cette complication est rare et n’apparait pas dans les études de cohortes de part sa rareté, d’une part, et de part le décalage entre l’apparition de la douleur et le geste (intervalle libre de douleur), d’autre part.

Césarienne

douleurs chroniques et lombalgie chronique post césarienne

 

 

 

 

 

 

 

Une autre cause rare de lombalgie à distance de l’accouchement :
L’apparition d’une douleur de la cicatrice de césarienne dans les mois suivant n’est pas rare (environ 5% des patientes).
Cette gène entraine une attitude en protection de la cicatrice avec une position très légèrement  pencher en avant  du tronc entrainant sur le long termes des lombalgies liées à cette posture désaxée.
Le diagnostic est fait par le palpé roulé de la cicatrice qui est douloureux.
A noter que certaines patientes peuvent décrire une instabilité vésicale (envies impérieuses d’uriner, levers nocturnes fréquents) associée.

1. Ostgaard HC, Andersson GB.— Postpartum low-back pain. Spine, 1992, 17, 53-55.