Le syndrome du défilé cervico-thoracique

Rappel anatomique

Le syndrome du défilé cervico-thoracique correspond à la compression du plexus brachial (ensemble des nerfs du membre supérieur), de l’artère sous-clavière et/ou de la veine sous-clavière dans le passage formé par le défilé interscalénique et l’espace costopectoral.

schéma anatomie défilé cervico-thoracique1- Muscle scalène antérieur
2- Artère sous-clavière
3- Veine sous-clavière
4- Première côte
5-Muscle petit pectoral
6- Clavicule
7- Plexus brachial
8- Muscle scalène postérieur

 

Trois niveaux de compression sont possibles :

  • L’espace interscalénique
  • au niveau de la pince costo-claviculaire
  • au niveau de la partie haute du creux axillaire

Description

Clinique

Les éléments vasculo-nerveux (plexus brachial, artère sous-clavière, veine sous-clavière) qui passent dans ce défilé peuvent être comprimés donnant des symptomatologies cliniques variées :

  • L’atteinte artérielle peut être responsable d’une ischémie à l’effort, d’un syndrome de Raynaud (5% des cas), de nécrose distale cutanée, d’une ischémie aigue
  • L’atteinte veineuse peut être responsable de phlébite du membre supérieur, d’un léger œdème du bras voir, dans les formes sévères de l’apparition d’une circulation collatérale en avant de l’épaule, d’un aspect bleuté de la main.
  • L’atteinte du plexus brachial est responsable de signes neurologiques avec paresthésies, brulures, parfois décharges électriques au niveau de membre supérieur. Des signes d’atteinte du système nerveux autonomes sont également possibles (vasodilatation ou au contraire vasoconstriction, modification de la pilosité). Dans les formes sévères une main en griffe, des amyotrophies sont possibles.
    • En cas d’atteinte haute:
      • Douleurs cervicales et céphalées
      • Déficit de l’abduction du bras
      • Paresthésies cervicales, de la face et de la machoire.
    • En cas d’atteinte plus basse
      • Douleurs postérieures
      • Parésie cubitale, atteinte des interosseux
      • Paresthésie axillaire  et 4ème ,5ème doigt

Les signes cliniques sont souvent associés.

Une constance : les signes sont déclenchés ou aggravés par l’élévation du membre supérieur.

Test clinique en faveur :

  • Manœuvre d’Adson : Le test consiste en une rotation de la tête du côté examiné, le menton relevé, bras examiné en rotation externe et légère abduction (30°), accompagné d’une inspiration profonde. Le test est positif si le pouls radial disparaît du côté atteint.
  • Test de Wright : Le membre examiné est placé en rotation externe et en abduction de 180°. On recherchera dans cette position une disparition du pouls radial, l’apparition de paresthésie, de douleur.
  • Test d’Allen : Bras en rotation externe de 90°, abduction de 90°, menton abaissé et tourné en controlatéral. Test positif si disparition du pouls radial, l’apparition de paresthésie, de douleur.
  • Test d’Eden ou Falconer :patient debout au garde à vous, rotation externe et rétropulsion de l’épaule afin de fermer l’espace costo-claviculaire. Positif si disparition du pouls radial, l’apparition de paresthésie, de douleur.
  • Manœuvre de Roos : Le patient se place en position de “haut les mains” et effectue des mouvements d’ouverture et de fermeture de la main. L test est positif si les symptômes apparaissent avant 40 mouvement ou moins de 3 minutes.

Les examens complémentaires

Electromyogramme

Peu contributif, utile pour éliminer une autre pathologie, il sera donc systématique dans ce contexte.

Radiographies cervicales et thoraciques

A la recherche :

  • Côte cervicale ou surnuméraire
  • Cal vicieux
  • Tumeur (Pancoast-Tobias)
  • Mesure de la longueur de l’apophyse transverse C7
  • Arthrose

Echographie-doppler artérielle et veineuse

Deux modes : statiques et dynamiques (réalisation des différents test cliniques décrit ci-dessus)

  • Artériel à la recherche d’une malformation (en statique) ou d’une compression en dynamique :
    • Sténose
    • anévrysme
    • malformation
    • obstruction
    • dissection
  • Veineuse à la recherche d’une malformation (en statique) ou d’une compression en dynamique

Artériographie et/ou Phlébographie

En cas de positivité de l’écho-doppler.
De moins en moins utilisée au profit de l’angioscanner artériel et veineux.

Angioscanner artériel et veineux mode 3D

Etude morphologique des os et des vaisseaux

IRM

Etude morphologique des différentes structures du défilé cervico-thoracique

Etiologie

La notion d’un traumatisme est présente dans 75 % des cas lors du début de la symptomatologie

Osseuses

  • Côtes cervicales
  • Méga-apophyses transverses
  • Agénésie de la première côte
  • Malformation de la clavicule et/ou de la première côte

Anomalies musculo-ligamentaires

Sportives ou professionnelles

  • bodybuilder
  • Garçon de café

Traitement

Médical

  • Antiinflammatoires,
  • kinésithérapie et correction posturale en première intention
    Protocole de Peet

Chirurgical

  •  En 2ème intention ou en cas d’atteinte aigue.

Exposé CHU Angers 2016