Syndrome myofascial des muscles intrinsèques profonds du pied MEDECIN ABONNE

Rappel anatomique

Les muscles intrinsèques profonds du pied sont composés des :

  • muscle carré plantaire
  • muscles lombricaux
  • muscle court fléchisseur de l’hallux
  • muscle fléchisseur du petit orteil
  • muscles interosseux.

anatomie des muscles intrinsèques profonds du pied1- Muscles lombricaux
2- Muscle carré plantaire
3- Tendon du long fléchisseur des orteils

Le carré plantaire et les lombricaux  s’insèrent, en distal, sur des expansions tendineuses du long fléchisseurs des orteils. Le carré plantaire présente 2 chefs, le chef médial (le plus gros) s’insérent sur la face médiale du calcanéum et le chef latéral (plus fin et tendineux) s’insère sur la face latérale du calcanéum et sur le ligament plantaire long. Le ligament plantaire long se trouve entre les 2 chefs du carré plantaire. A noter que le nerf plantaire latéral passe entre le ligament plantaire long et la première couche musculaire plus superficielle.
Les muscles lombricaux s’insèrent, en proximal, sur le tendon du long fléchisseurs des orteils et, en distal, sur l’expansion du tendon du long fléchisseur sur chaque orteil.

anatomie des muscles intrinsèques profonds du pied1- Os sésamoïdes de l’hallux
2- muscle adducteur de l’hallux chef oblique
3- muscle court fléchisseur de l’hallux
4- os 1er métatarsien
5- os cuboïde
6- muscle court fléchisseur du petit orteil
7- muscle adducteur de l’hallux chef transverse

Le court fléchisseur du petit orteil s’insère , en proximal, sur la base du cinquième métatarsien et, en distal, sur le bord latérale de la base de la phalange proximale du petit orteil.
Le muscle adducteur de l’hallux est formé de 2 chefs (oblique et transverse). Le chef oblique prend ses insertions proximales sur la base des 2ème, 3èm et 4ème métatarsiens et son insertion distal sur la partie latérale de la base de la phalange proximale de l’hallux. Le chef transverse prend ses insertions  latérales sur les ligaments métatarso-phalangiens des 5ème, 4ème et 3ème orteils et ses insertions médianes sur la partie latérale de la première phalange de l’hallux.
Les deux chefs du court fléchisseur de l’hallux se fixent, en proximal, sur le cuboïde et le cunéiforme latéral et , en distal, sur les parties médiale et latérale de la phalange proximale de l’hallux.
anatomie des msucles intrinséques profonds du pied

Vue plantaire des muscles interosseux du pied

1- 3ème, 2ème et 1er interosseux plantaires
2- Métatarsiens

Les 3 interosseux plantaires se fixent, en proximal, sur la base du métatarsien correspondant et, en distal, sur le bord médial de la phalange proximale de l’orteil correspondant.

anatomie des msucles intrinséques profonds du pied

 

Vue dorsale des interosseux dorsaux

1- Métatarsiens
2- 4éme, 3ème, 2ème et 1er Interosseux dorsaux
3-  aponévroses dorsales et extenseurs des orteils (sectionnés)

Les 4 interosseux dorsaux sont des muscles bifides situés entre deux métatarsiens. Ils prennent leurs insertions proximales sur les deux métatarsiens adjacents et leurs insertions distales sur l’aponévrose du tendon du long extenseurs des orteils correspondant.

 

Fonction

Lors de la position debout, les muscles du pied assurent la flexibilité nécessaire à l’absorption des chocs sur le sol et la rigidité nécessaire pour la propulsion du pied lors de la marche. Ils fonctionnent comme un tout.
Le muscle carré plantaire aide le long fléchisseurs des orteils pour la flexion des phalanges distales des 4 derniers orteils. Ils donnent également de la stabilité des muscles lombricaux.
Les muscles lombricaux fléchissent la phalange proximale et étendent les 2 phalanges distales.
Le muscle court fléchisseur du petit orteil fléchit la phalange proximale du petit orteil.
Le muscle adducteur de l’hallux met le premier orteil en adduction et aide à la flexion de la phalange proximale. Il participe à la stabilité transversal de l’avant-pied.
Le court fléchisseur de l’hallux fléchit la phalange proximale de l’hallux. Le chef médial entraine une abduction et le chef latéral une adduction.
Les interosseux plantaires et dorsaux jouent un rôle dans la stabilité longitudinale du pied. Ils ont également un rôle dans l’abduction et l’adduction des orteils. Leur rôle dans la flexion et l’extension des orteils dépend de leurs insertions anatomiques distales qui sont variables en fonction des sujets.

Syndrome myofascial des muscles intrinsèques profonds du pied

La douleur référée liée au muscle carré plantaire se projette à la face plantaire du talon.
Douleurs chroniques par yndrome myofascial des muscles intrinsèques profonds du pied

 

 

 

 

 

 

 

Le muscle adducteur de l’hallux donne des douleurs référées au niveau de la face plantaire de l’avant pied.
Douleurs chroniques par syndrome myofascial des muscles intrinsèques profonds du pied

 

 

 

 

 

 

 

La douleur liée au syndrome myofascial du court fléchisseur de l’hallux se projette au niveau de la base de l’hallux en plantaire et en dorsal.
Douleurs chroniques par syndrome myofascial des muscles intrinsèques profonds du pied

 

 

 

 

 

 

 

Les interosseux donnent des douleurs référées sur les faces plantaire  et dorsal de l’orteil correspondant mais également du métatarsien correspondant.
Doulers chroniques par syndrome myofascial des muscles intrinsèques profonds du pied Douleurs chroniques par syndrome myofascial des muscles intrinsèques profonds du pied

 

 

 

 

 

 

 

Les facteurs favorisant ces douleurs sont :

  • des chaussures trop serrées ou trop petites
  • une fracture de la cheville ou des os du pied
  • tout traumatisme directe ou indirecte du pied peut être responsable
  • Attention l’immobilisation par plâtre de la cheville et du pied aggravant ces problèmes
  • des anomalies structurelles du pied (Morton, pied plat,.. ) peuvent également être responsable

Le traitement se fait par des techniques de massage et étirements. Des infiltrations par lidocaïne 1% dans les zones responsables suivies d’étirements peuvent également fonctionner. On apprendra des techniques d’automassage par balle de golf ou rouleau au niveau plantaire à faire quotidiennement
Bien sur la correction d’une anomalie structurelle est indispensable.