Cannabis thérapeutique MEDECIN ABONNE

Définition du cannabis thérapeutique

Le cannabis thérapeutique est l’utilisation des différentes plantes de cannabis contenant des dizaines de molécules différentes ayant des propriétés multiples utilisables dans certaines pathologies humaines.

Devant le nombre croissant de questions posées sur l’usage du cannabidiol dans la douleur chronique, ce résumé essaye d’expliquer le role et les effets connues et prévisibles des dérivés du cannabis dans le traitement de la douleur chronique. Cet article est un instantané de la pratique actuel en juin 2018 tant les recherches et les études en cours sont nombreuses et non publiées.

Composition

Il existe 480 composés différents dans les plantes de cannabis:

  1. On dénombre 130 composés phytocannabinoïdes différents dont les trois principaux sont le THC (delta-9-tétrahydrocannabinol), le CBD (cannabidiol) et le CBG (cannabinol).
  2. Des dérivés terpènes responsables de l’odeur de la plante (+ de 120). Ces dérivés qui sont des hydrocarbures naturels, peuvent également avoir des propriétés thérapeutiques (exemple des taxanes dont découlent des traitements anticancéreux), ils sont très utilisés dans les traitements de phytothérapie (les huiles essentielles). Ils sont également capables de modifier l’absorption des phytocannabinoïdes.

Historique

Des traces d’utilisation du chanvre sont retrouvés des le néolithiques notamment en Asie. C’est probablement une des premières familles de plantes domestiquée par l’homme pour ses trois propriétés: ses fibres solides, ses  graines oléagineuses nourrissantes et les propriétés médicinales de sa résine.
Dans l’antiquité, le chanvre est utilisé pour la confection de vêtements et de cordes. Son utilisation médicinal se développe également (en Chine, le plus ancien traité de matière médicale (Shennong bencao jing),  mentionne le cannabis dans les drogues de catégorie supérieure destinées à prolonger la vie).
Depuis cet ère, le chanvre à été utilisé essentiellement pour les propriétés de sa fibre ( vêtements, cordes, papier) et pour ces propriétés médicinales (fumigation dans le cadre de traitement antalgique, ou dans le cadre de cérémonie rituelle, ou pour son effet euphorisant).

Plus  récemment, le cannabis à  été utilisé dans les années “SIDA” pour prévenir la perte de poids des patients, les douleurs neuropathiques liées à cette pathologie était également améliorées. Le traitement était alors sous forme de marijuana inhalée.

Effets médicaux du cannabis

Les différents effets du cannabis décrit ci-dessous sont la plupart du temps liés à une partie de la composition de la marijuana et ne sont donc pas en faveur de sa consommation. La plupart du temps les effets positifs d’un des composants de cette plante sont totalement contrebalancées par les effets globaux de sa consommation.

Effet antiépileptique

Certaines formes d’épilepsie grave sont nettement améliorées par le cannabis thérapeutique. Des études avec du CBD (cannabifiol) sont en cours pour le syndrome de Dravet et le syndrome de Lenoox-Gastaut.

Evidence for cannabis and cannabinoids for epilepsy: a systematic review of controlled and observational evidence.

Effet antipsychotique

On notera, en premier lieu que la prise de cannabis chez l’adolescent et l’adulte jeune favorise le développement d’une pathologie psychotique (bouffées délirantes, schizophrénie). L’usage de cannabidiol semble amélioré la situation chez certaines personnes présentant des troubles psychotiques notamment dans le cadre de dépendance (alcool, cannabis)

Pharmacological properties of cannabidiol in the treatment of psychiatric disorders: a critical overview.

Effet antiémétique

Des dérivés du cannabinol ont montré leur intérêt dans les nausées et vomissement induit par la chimiothérapie.

Nabilone: a potent antiemetic cannabinol with minimal euphoria.

Favorise l’appétit

Comme décrit dans l’historique des dérivés de THC améliore l’appétit dans les pathologies liées au SIDA ( qui a disparu dans les pays développés)

Effet antidépresseur

L’usage de cannabis est lié à l’apparition de troubles psychiatriques chez les adultes jeunes notamment la depression.

Un de ses composants isolé le cannabidiol semble amélioré ces symptômes.

Cannabidiol Induces Rapid and Sustained Antidepressant-Like Effects Through Increased BDNF Signaling and Synaptogenesis in the Prefrontal Cortex.

Effets anticancéreux

Des études sur le système des récepteurs aux cannabinoïdes sont en cours pour améliorer la prise en charge de certains cancers. D’autres il n’est pas exclu que certains  dérivés terpènes n’est pas d’effets thérapeutiques dans certains cancers.

Effets positifs sur les mouvements anormaux et la spasticité

De nouveaux traitements associant un mélange à 50 % de THC et à 50% de CBD améliore les douleurs liées à  la spasticité de la sclérose en plaques (seule indication du cannabis thérapeutique en France). Des études sont en cours dans la maladie de parkinson.

Effet antalgique sur les douleurs chroniques

Les différentes études sur le traitement de la douleur chronique par le cannabis thérapeutique retrouve un effet modérément efficace avec des effets secondaires modérés….
La plupart des études montrant une efficacité sont liées à l’utilisation d’un mélange de THC et de CBD  avec des proportions de 1/1 ou proche.
Les études concernant l’utilisation du CBD seul sont très peu nombreuses et montre une efficacité modérée de cette thérapeutique avec des doses de 50 à 150 mg par jour.

Patterns of medicinal cannabis use, strain analysis, and substitution effect among patients with migraine, headache, arthritis, and chronic pain in a medicinal cannabis cohort.

Pharmacotherapeutic considerations for use of cannabinoids to relieve pain in patients with malignant diseases.

Review of the neurological benefits of phytocannabinoids.

Conclusion sur l’usage du cannabidiol dans la douleur chronique

Peu d’étude voir aucune étude n’est actuellement disponible sur l’usage du CBD seul dans le traitement de la douleur chronique.
Les études montrant un effet sur la douleur chronique sont liées à une mélange de THC et de CBD.
Le CBD actuel est vendu comme complément alimentaire….
Nous rappellerons ici que la douleur chronique est complexe (douleurs chroniques) et qu’il est peu probable qu’un complément alimentaire vous guérisse. Il n’est pas exclu que, chez certains, une amélioration soit possible.
Il y a, cependant, peu de danger à prendre ces compléments alimentaires.

Les vertus antalgiques du cannabis thérapeutique sont encore en phase d’étude et de nouvelles molécules ou compositions seront probablement proposées pour une meilleur efficacité. En l’état actuel des recherches, le cannabidiol (CBD) seul ne semble pas une réponse à l’attente des patients douloureux chroniques. Cependant l’effet d’aubaine commerciale pour certains laboratoires de “phytothérapie” met en avant cette molécule sur les réseaux sociaux…..