Anti inflammatoire non stéroïdien (AINS)

Il lutte contre l'inflammation et la douleur, fait baisser la fièvre et fluidifie le sang.
Il est utilisé chez l'adulte dans le traitement de courte durée des douleurs aiguës d'arthrose, de certaines inflammations (tendinite, bursite, épaule douloureuse aiguë), des arthrites (dont la goutte) et des sciatiques sévères ;


c'est le traitement spécifique de certains maux de têtes:


L'hémicrânie paroxystique dont c'est le traitement spécifique.



Contre-indications du médicament INDOCID


Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants:





 

antécédent d'hémorragie digestive au cours d'un précédent traitement par AINS, y compris l'aspirine ;

ulcère de l'estomac ou du duodénum, antécédents d'ulcère ou d'hémorragie digestive récidivant ;

insuffisance hépatique grave ;

insuffisance rénale grave ;

insuffisance cardiaque grave ;

enfant de moins de 15 ans ;

inflammation ou saignement récent du rectum (suppositoire) ;

grossesse (à partir du 6 éme mois).

Effets indésirables possibles du médicament INDOCID




Les effets indésirables les plus fréquents sont digestifs : nausées, vomissements, douleurs abdominales, diarrhées, ballonnements, constipation, gastrite, aggravation d'une maladie de Crohn ou d'une rectocolite hémorragique.

Maux de tête (pouvant nécessiter l'arrêt du traitement), vertiges, fatigue.
Rarement :




ulcère de l'estomac ou du duodénum, hémorragie du tube digestif, le plus souvent lors de traitement à forte dose ;

réaction allergique : éruption cutanée, démangeaison, œdème, asthme ;

confusion mentale, troubles du sommeil, troubles nerveux, fourmillement des extrémités, aggravation d'une épilepsie ou d'une maladie de Parkinson ;

troubles de la vision ou de l'audition ;

hypertension artérielle, palpitations, douleur thoracique... ;

anomalie de la numération formule sanguine, augmentation des transaminases, hyperkaliémie.


Les suppositoires peuvent aussi provoquer une irritation locale : démangeaisons, sensation de brûlure, saignement.