Syndrome myofascial des muscles tenseur du fascia lata et sartorius

Rappel anatomique

Muscle tenseur du fascia lata

Description

anatomie du muscle tenseur du fascia lata

 

1 – Epine iliaque antéro-supérieure
2 – Tractus ilio-tibial
3 – Tubercule latéral du tibia

Le muscle tenseur du fascia se fixe, en haut, sur la partie antéro-externe de la crête iliaque, sur la face profonde du fascia lata et, en bas, sur la rotule pour sa partie antérieure et sur tractus ilio-tibial du fascia lata qui lui même se fixe sur le tubercule latéral du tibia.

 

 

Fonctions

  • Utilisé lors de la marche pour sa partie la plus antérieure, se comporte comme un fléchisseur de la hanche.
  • Utilisé lors de la station debout statique, la partie postérieure se comporte comme un stabilisateur du genou.

Muscle sartorius

Description

Anatomie du muscle sartorius

 

1 – Ligament inguinal
2 – Fascia lata
3 – Muscle sartorius
4 – Os de la rotule
5 – Condyle médial du tibia

Il se fixe , en haut, sur l’épine iliaque antéro-supérieure et, en bas, sur la face médial du tibia. Il fait partie des muscles de la pate d’oie (Sartorius, Semi-tendineux, Gracile).

Il forme un couche superficielle se plaçant au dessus, de l’artère, la veine et le nerf fémoral au niveau du canal de Hunter)

Fonctions

  • Il exerce comme fonction d’abduction, de flexion et de rotation latérale de la hanche
  • Flexion du genou

Syndrome myofascial des muscles tenseur du fascia lata et sartorius

Syndrome myofascial du muscle tenseur du fascia lata

Description

 

 

 

 

 

 

 

La douleur est latérale, prédominant au en regard du grand trochanter. Une douleur de bursite trochantérienne est souvent évoquée (à tord). La position en décubitus homolatérale est très douloureuse.

Facteurs declenchants

Marche ou course prolongée sur un terrain inégal

Diagnostic

  • Difficulté à mettre la hanche en hyperextension
  • Palpation du muscle douloureuse dans certaines portions de ce dernier.

Traitement

  • Massages puis étirement en hyperextension puis abduction de la hanche.
  • Infiltration des zones douloureuses puis étirements comme indiqué ci dessus.
  • On évitera les positions assises (en lotus) prolongées, les positions assises avec des genoux qui remontent au dessus du niveau de la hanche. De même, lors du sommeil en position fœtal , on évitera que les genoux ne remontent trop haut vers la poitrine.
  • Auto-étirement en décubitus controlatéral, extension et rotation latérale de la hanche puis on laisse la jambe  tombée en adduction sous son propre poids.

Syndrome myofascial du muscle sartorius

Description

douleur chronique par syndrome myofascial du muscle sartoriusdouleur chronique par syndrome myofascial du muscle sartorius

 

 

 

 

 

 

 

douleur chronique par syndorme myofascial du muscle sartorius

 

On notera que, pour ce muscle la douleur peut être ressentie comme très superficielle avec des éléments évoquant parfois des douleurs neurogènes

 

 

Facteurs déclenchant

  • Souvent associé à des douleurs myofasciales d’autres muscles antérieurs de la cuisse.
  • Entretenu par u pied en pronation excessive

Diagnostic

La palpation est superficielle, la main a plat, on recherchera des points électifs douloureux sur le trajet du muscle.

Traitement

  • Les massages suivis d’étirement sont souvent inefficaces pour traiter ce muscle : il sera préférable de réaliser:
  • Correction d’une inégalité de longueur des membres inférieurs
  • Eviter la position assise prolongée en position du lotus, de même la position fœtal durant la nuit, genou replié sur la poitrine sera à éviter.

Dans la méthodologie des chaînes musculaires globales GDS, le tenseur du fascia-lata fait partie de la chaîne musculaire AL.